Quelles brasures pour les inox ?



  • Bonjour à tous,
    Cela fait trente années que j’ai commencé à travailler les inox.
    Du coup, je me suis intéressé aux vélos aciers. Jusqu’ici c’est jouable.
    C’est en m’intéressant naturellement à l’inox que je suis tombé sur un os…
    J’ai effectué différents essais au TIG et la déformation qui est énorme demande bien sûr un processus d’inertage de de manchonnage afin de palier (un peu) à la déformation. Il faut du courage pour se lancer au TIG sur un cadre à plusieurs centaines d’euros. Cinelli le fait, je ne sais pas s’il y en a d’autres.
    Bref, la question est la suivante: Faut-il braser ou soudo-braser l’inox?
    La Brasure à l’argent à env. 40% à une résistance d’env. 30 à 40 % inférieur à une soudo-brasure laiton. Par contre le “liquidus” de l’argent est en dessous du point de chauffe ou le chrome contenu dans l’inox commence à faire des misères.
    D’un point de vue mécanique, la brasure à 40% d’argent n’est pas recommandable…Et la soudo-brasure risque d’apporter les mêmes inconvénients que le TIG.
    Que faire ?



  • D’un point de vue de non-connaisseur: durant des années les vélos haut de gamme ont été brasés à l’argent. Donc même si elle est inférieure au laiton, la résistance ne serait-elle pas suffisante ?



  • Merci pour ta réponse!
    Tu mets l’accent sur ce qui me trouble:
    D’une manière empirique on peut en déduire que c’est suffisant. Mais sans connaitre les éventuelles casses ou fissures chez les différents constructeurs, c’est osé de l’affirmer.
    La responsabilité est importante quand on construit un cadre et c’est pour cette raison que je préfère avoir la certitude que c’est suffisant.
    Pour XCR un UTS de 1450 N/mm est annoncé. C’est à dire 145 kg par mm2 à la rupture. Sur une brasure à l’argent type ag140 on trouve une rupture à env.44 kgmm2 c’est à dire que celle-ci est presque 3.5x moins forte que l’inox…
    Certes, à l’argent 40 sur un tube de 31mm de diamètre, on obtient une charge à la rupture de plus de 3 tonnes en comptant uniquement la brasure bout à bout. Cela semble pas mal mais en cisaillement c’est beaucoup moins, sans parler de la fatigue due à des milliers de coups de pédales.



  • Pour que ce soit claire, il n’est pas question ici de manchonnage.



  • Et une soudure mixte ne pourrait pas être envisagée ? Des points au TIG, en essayant de limiter les déformations, et une brasure à l’argent au dessus ?

    Peut-être aussi quelques essais destructifs, pour voir la tenue de l’assemblage.

    Il est vrai qu’à la grande époque de la brasure argent la plupart des cadres étaient à raccords, donc la sollicitation mécanique sur la brasure était bien moindre.



  • @Celika Non, faire des points TIG sous une brasure n’est pas conseillé, les résistance ne sont pas les mêmes et des fissures pourraient apparaitre.



  • @Roger D’accord, comme j’avais vu que certaines personnes faisaient ça. Mais effectivement tout ce petit monde qui se comporte différemment à la chaleur, tire de son côté,… Ça risque de pas faire bon ménage.



  • Salut Roger,

    Je me posais également les mêmes questions concernant le métal d’apport pour l’inox.
    Tout d’abord, Colombus préconise ces baguettes pour traviller le XCR:

    Suggested filler material for TIG welding: APX4S
    Suggested material for brazing: T99 (ag 56% Cu 22% - Zn 17%)

    Qu’entends tu en disant qu’en chauffant" le Chrome commence à faire ses misères" ? L’acier perd ses propriétés inoxydable ou est-ce que le métal d’apport n’arrive à agglomérer au métal de base ?
    Dans le premier cas, sur une chauffe localisée à la jonction de tube, puis couverte par le métal d’apport, et enfin par un vernis est-ce ce risque est négligeable ?

    Quel est le rôle de l’inertage et manchonnage dans les déformations ? Je pensais que c’était simplement fait pour éviter l’apparition de “roche” et permettre une homogénéité de la soudure, je dois loupé quelque chose.

    Concernant le fait de faire 4 points au TIG afin d’éviter les déformations puis revenir dessus en brasant, Paul Brodie le fait depuis des années avec a son actif 4000 cadres. Certainement que son expérience doit aider pour ne pas avoir de casse.

    Si ça peut faire avancer le moulin 🙂



  • @Steinman
    Salut,
    TIG welding: APX4S C’est une baguette spéciale qui ne se trouve pas à ma connaissance en petite quantité sur le marché. Columbus les vend.
    T99 (ag 56% Cu 22% - Zn 17%) C’est une classique brasure argent pour le manchonnage. Elle n’est pas prévue pour faire une espèce de brasure à congé, trop fluide et peu solide.
    -Qu’entends-tu en disant qu’en chauffant" le Chrome commence à faire ses misères" ?

    Passé une certaine température lors de la chauffe pour faire une soudo brasure le chrome sort et empêche toute adhérence du métal d’apport. Rien ne sert d’insister, la brasure est fichue.
    Le risque de corrosion sur l’inox est important lors de contamination par des particules d’aciers comme de la poussière, des outils ou de l’abrasif.
    -Quel est le rôle de l’inertage et manchonnage dans les déformations ?
    Avec l’inertage le cordon se fait proprement à l’intérieur et tend à refroidir la soudure surtout si le gaz arrive par un manchon de précontrainte prévu à cet effet. L’inox à une déformation beaucoup plus importante que l’acier. C’est pour cette raison que les pièces à souder doivent être précontraintes et si elles sont de faible épaisseur elles doivent être munie d’un absorbeur de calorie qui peut prendre la forme de simple tôles épaisses si c’est du plat ou de manchons si c’est du tube.

    -Concernant le fait de faire 4 points au TIG afin d’éviter les déformations puis revenir dessus en brasant, Paul Brodie le fait depuis des années avec a son actif 4000 cadres. Certainement que son expérience doit aider pour ne pas avoir de casse.

    Merci pour l’info! Mais est-ce sur de l’acier qui va recevoir une soudo brasure laiton ou sur de l’inox en brasure ag140?



  • Merci pour ces explications! Je comprends maintenant mieux l’inertage (outre le fait d’éviter d’avoir des “roches” à l’intérieur).

    Sur du Tange Prestige il soude au tig puis brase au nickel argent toute la jonction puis brase au bronze au dessous. Oui oui trois couches !


Log in to reply