Peinture cadre carbone



  • Bonjour à tous

    Nouveau je n’ai pas la prétention de vous apprendre grand chose mais j’ai bien noté l’objectif du forum partagé les bonnes et mauvaises expériences. Quitte à passer pour un clown, j’ose.

    Cette première expérience de peinture à la bombe est mitigée même si je ne me plains pas du résultat final.

    Il y a 18 mois je me suis lancé dans le projet d’un montage de CLM “low cost”. Après avoir fouiné pendant de longues semaines j’ai dégoté un cadre sur ebay en Angleterre qui méritait un coup de jeune. Voilà le point de départ sur l’annonce.
    s-l1600.jpg

    Une fois réceptionné je me suis lancé dans le ponçage pour mettre à nu le carbone. Pour ne pas faire ça comme un cochon j’ai démonté toutes les passages de cable. Le travail a été fastidieux car nos amis outre manche ne lésignent pas sur l’épaisseur du vernis !

    La grande difficulté de mon point de vue c’est de ne pas arrondir les angles car la couche de carbone de finition ici “12k” n’est pas épaisse et disparait vite. Structurellement je n’étais pas inquiet mais j’ai abandonné l’idée de garder une partie du carbone brut.
    20190705_175729.jpg

    Pour le ponçage j’ai fini avec un grain de 1000 à l’eau, ça prend du temps mais rien de bien compliqué.

    Partant de là il fallait repeindre. J’ai pris l’option peinture en bombe auto (MOTIP qu’on peut trouver chez NORAUTO et FEU VERT). Les coloris en magasin sont limités mais ça à l’air assez costaud. J’ai à ce moment écarté spray.bike à cause de la fragilité mentionnée sur plusieurs forum.

    Première “couac” j’ai mis une couche de primaire mais il restait des défauts du carbone. J’aurai sans doute du mastiqué un peu avant pour un meilleur rendu sur les 2 ou 3 endroits ou la fibre avait des défauts.

    Peu importe, 2 couches primaire MOTIP avec ponçage en grain de 1000 après chaque couche et j’ai posé la couleur de base. Initialement le vélo devrait être mat.20190731_230546.jpg
    Jusque là j’étais content de moi et bluffé par le rendu de la peinture.

    Les problèmes ont commencé après. La logique aurait voulu que je commence par le plus clair et donc le jaune mais je voulais que le nom du cadre soit de la même couleur que le fond… je mets donc des masques… et là j’avais sous estimé la quantité de jaune qu’il fallait pour couvrir le noir. Une fois que je commence à enlever mes masque c’est la cata. Ca a coulé de partout. Je pousse quelques hurlements primaires et me résigne à rattraper le coup. ponçage en partie du jaune, et je recommence à faire mon masque de la forme sur le tube diagonal puis à nouveau peinture.
    20190810_162307.jpg
    Malgré ce contre temps et un bon coup de stress, pas besoin de tout remettre à nu et repartir de zero. OUF

    Au final je finirai par acheter des stickers que je colle avant de vernir. Pour le vernis j’ai là aussi choisi ce qui me paraissait le plus costaud en bombe (polyuréthane bi-composant de chez 2k). Encore un couac, je voulais du mat, j’ai commandé du brillant ! 🙄

    A mes yeux c’était plutôt propre pour une première expérience, il ne fallait pas se louper dans la dernière ligne droite. J’ai donc posé le vernis en deux couches minces. Ce vernis est étonnant, il faut en fait qu’il y a une couche suffisamment épaisse qui se lisse toute seule sinon ca fait l’effet peau d’orange. J’aurai du en rester là… j’aurai dû. Il restait encore du vernis et je me lance donc dans une troisième couche pour me rendre compte qu’il ne va pas y en avoir assez. Du coup dans certaines zones on voit l’effet peau d’orange qu’on cherche tout à éviter… je me console grâce à un copain dont le père était peintre auto et qui m’a dit que pour une première s’était vraiment pas mal.

    Voici la bête peinte et montée
    20201031_122101.jpg

    Bilan visuel :

    • quelques défauts de pose des masques pour les formes

    • la couche de jaune étant épaisse il aurait fallu que je laisse sécher une bonne semaine avant de vernir car elle s’est un peu marquée au niveau des gaines de frein.

    • Si on s’approche le vernis n’est pas parfait.

    • 18 mois plus tard (la dernière photo date de 2 mois) la peinture a sautée sur les serrages de roue… comme sur tous les vélos. Je déplore un petit éclat sur le tube horizontal occasionné lors d’un changement de potence. mea culpa.

    Bilan “technique” :

    • il aurait fallu mastiquer les quelques défauts

    • quand tu maitrises pas ne tente pas un truc trop compliqué avec des masques (ici de lettres), ça finit mal

    • il y a une logique à respecter sur l’ordre de pose des couleurs

    En conclusion, c’est pas parfait mais il faut bien se lancer !

    PS : le montage des roues est aussi perso.



  • Toi seul vois les défaut, de loin, le paintjob est ouf ❤



  • Merci. Content de voir que le résultat plaît.



  • Super travail ! Ça rends très bien !!! ☺

    J’ai deux questions pratiques à te poser pour peut-être utiliser les mêmes techniques que toi pour des prochains cadres :

    • Au final, as tu un estimation du coûts total de cette peinture ?

    • Comment as tu obtenu les pochoirs, notamment les lettre ?



  • J’ai le souvenir d’une centaine d’euro mais combien exactement je ne peux pas te dire car en réalité avec mes approximations j’ai commandé 2 kits de stickers pour n’utiliser que le noir au final et mes problèmes de jaune ont fait que j’ai passé 3 bombes.

    Si tu veux estimer il vaut mieux faire le décompte en comptant une bombe de 500 ml de primer, une par couleur et une de vernis (environ 15€ unitaire en magasin pour motip et 25€ le vernis frais de port compris que je n’ai trouvé que sur le net). Idealement pour rattraper les petits défauts il faut un crayon de la couleur de base (7/8€). Ajoute à ça un peu de fourniture mais ça c’est vrai quelle que soit ta solution pour peindre.

    Si initialement j’avais commencé par faire des pochoirs pour les lettres c’est ce que j’ai foiré et j’ai collé des stickers de la marque du velo. Donc j’ai “triché”. Pour le reste tout a été fait au scotch de peintre, vu les formes le même que j’utilise pour la maison (leroy Merlin). J’ai compris un peu tard que le scotch doit absorber la peinture sans pour autant que le solvant de la bombe disolve la colle du scotch.

    Je profite de la réponse pour partager deux astuces que m’avaient données un collègue. Il faut peindre en intérieur pour éviter tout ce qui est vent qui ramène tout un tas de cochonneries et il faut mouiller le sol un peu avant pour coller le maximum de poussières. Ca ne vaut pas une cabine mais il faut reconnaître que c’est pas mal.

    Au plaisir de te croiser sur Lyon puisque tu as l’air d’être dans le coin.



  • Y’a combien de couche de couleur ?

    Et entre chaque couche tu démasque/remasque ?

    J’ai souvenir que sinon, si tu laisses sécher avec le masquage en place, tu arraches tout au retrait…



  • @jay-kay

    Pour ce qui est des couches :

    *2 de primer mais une suffit sans doute

    • 2 pour le noir dans mon cas car très bon pouvoir couvrant

    • Pour le jaune, pas sur de moi 3 ou 4 car c’était déprimant ! j’avais fait des tests sur du blanc, même là le pouvoir couvrant n’était pas terrible, je te laisse imaginer sur le noir ! De toute façon il faut mieux y aller en plusieurs fois que d’insister et que ça coule.

    Pour les masques non j’ai tout laissé en place car c’est long à poser et ça serait impossible de les remettre exactement au même endroit. Ce qu’on ne voit pas sur la photo c’est qu’il faut bien tout protéger au journal pour éviter d’en mettre sur la couleur de base. Je n’ai eu aucun souci d’arrachement de la peinture en les enlevants. Dans les angles des fois si t’as pas bien pris le temps de coller le scotch il y a une toute petit trace sur ta couleur de base d’où le crayon que j’ai utilisé pour faire les retouches avant de vernir.



  • Salut !

    Chapeau pour le résultat, et merci de nous montrer ce qui n’a pas marché !



  • Merci pour le feed.

    A titre d’info, t’as pris une marque particulière pour le masquage ?



  • Non, Leroy-Merlin, la même chose que ce que j’utilise pour la maison. J’ai bien pris le temps de coller avec le bout de l’ongle pour éviter que la peinture s’infiltre par dessous notamment quand je croisais les bandes. Peut être-que c’est plus simple avec du matériel pour carrossier, j’essaierai la prochaine fois.



  • J’utilise du scotch bleu fin 3M, c’est pas trop mal à l’utilisation (bien évidemment il faut dégraisser correctement la surface mais ça va de soit si l’on peint après)
    Un exemple d’utilisation (sous vouloir m’incruster sur ce post 😉 ) :
    IMG_20201220_114422.jpg



  • il y a des 👶 qui ont du bol… 👍



  • @alexP33 merci pour les réponses ! Ça aurait été avec plaisir mais malheureusement je déménage de Lyon dans la semaine pour continuer mes études à Budapest ! ☺


Log in to reply