Réunir les Artisans français fabricants de vélo en Juin 2016



  • Est ce que vous avez vu cette annonce du magazine 200 ?

    De 1934 à 1949 le “concours de machines” a fait avancer le vélo français, et donné naissance à des bicyclettes d’exception. Le numéro 7 de 200 parlera de ces randonneuses de concours.
    Il annoncera aussi la renaissance de l’épreuve, en juillet 2016, avec les meilleurs cadreurs et artisans français, et sur une idée de Julien Leyreloup, le patron des Cycles Victoire !
    200 et Victoire co-organisent. La cyclosportive des Copains-Cyfac accueillera la compétition à Ambert (63) les 1er, 2 et 3 juillet. Victoire Cycles, Cyfac Bicycles, Vagabonde Cycles, Berthoud, Cycles Cattin, Grade9 engagent déjà une randonneuse légère et un pilote. Et la liste n’est pas close. À suivre dans le prochain 200…

    Je pense donc que ce sera l’occasion d’une “réunion” des grands cadreurs français.

    Sinon dans la liste il manquait “atelier Baron” mais il semble avoir disparu depuis quelques mois…



  • Les cadreurs français sont trop frileux et probablement pas assez riches pour se lancer dans ces réalisations et animations….La France n’a qu’une poignée d’artisans qui réalisent et vendent et quelques amateurs qui réalisent pour eux mème .



  • Ils n’en n’ont aussi peut être pas envie, ou ne sont pas sur ce créneau.

    @Mecacote:

    Nous sommes en France et dans notre Pays les artisans sont peureux.

    Il pensent qu’ils font de l’art mais ont l’irresponsabilité de respecter les régles du commerce et les normes …

    Alors se rassembler ? Faut pas rêver…chacun aurait peur que l’autre lui vole quelque chose …

    Pour ceux qui connaissent le vélo j’avais eu cette idée relayée par L’AC et LE CYCLE en 2007 …choux blanc ça avait fait et quand j’ai été reçu a Bercy j’étais seul car c’était " risqué " de se mettre devant … " Il n’y a poire aveugle que celui qui ne veut pas voir "…

    Bien sur pour se mettre en avant il faut étre reconnu…

    Vincent, J’ai toujours eu beaucoup de mal avec ta façon tranchante de t’exprimer. Tu agis sur ce dossier des normes qui est ton cheval de bataille. Ta quête est légitime et c’est tout à ton honneur. Mais je te saurais gré de ne pas cataloguer une profession dans son ensemble, profession qui n’est pas la tienne mais si je peux me permettre, une profession qui te fournit ton gagne pain.

    Frileux, peureux… Tu mériterais de ne trouver personne pour te faire tes cadres !

    Et que penserais tu si je te retournais le fait que peut être est ce par peur que tu ne construis pas tes propres cadres ? Pour faire de l’expertise de l’extérieur ? Dire aux autres ce qu’ils doivent faire mais ne pas le faire toi même ? Et si toute ton action sur les normes tu la faisais uniquement par peur ? Peur de perdre ton acquis ou de te mettre hors la loi ?

    Tous ceux qui m’ont demandé à venir à l’atelier, je les ai reçus, je leur ai montré mes méthodes, qui ne sont pas communes pour la plupart. Mes méthodes qui ne marchaient pas et ont conduit à des échecs comme celles qui montrent leur efficacité au quotidien. Mes méthodes qui sont même souvent bien en dehors des règles de l’art. Et ils m’ont tous appris quelque chose ces visiteurs, dans un domaine ou l’autre. Quand j’échange avec Matthieu de Pechtregon (à rajouter dans la liste), qui est le constructeur dont je suis le plus proche, c’est complètement ouvert. Je lui envoie même des clients dont la demande sort de mon cadre. On est peut être pas dans les normes. On finira peut être un jour en prison. Mais on agit, on est vivants. Et on ne se permet pas d’aller casser ceux qui agissent aussi à leur façon de leur côté.



  • Bon d’accord je suis tranchant et c’est " comme cela " …

    Je vais donc essayer d’être moins " tranchant " en répondant à tes remarques .

    Si je ne construis pas mes propres vélos c’est qu’une personne m’a gentillement volé il y a quelques années et malgré une condamnation je n’ai jamais pu revoir ce qui m’a été vole .

    Je " catalogue " la profession d’artisan cadreurs car je la connais ayant été mis dans l’obligation de " sous traiter " mes cadres . J’ai ainsi sous traité en FRANCE , ESPAGNE , ITALIE et CHINE …j’ai pu me rendre compte d’un grand manque de maitrise de l’assurance qualité et du fait que les artisans manquent de compétences et de précision dans leur travail .

    La liste des " non conformités relevées " est longue et je citerai :

    • mauvais alignement AV / AR ( jusqu’a plus de 10 mm )
    • angles de douille ou de selle non respecté ( a plus de 1° )
    • douille ovalisée
    • EAV trop long ou trop court
    • EAR trop court imposant de monter la roue AR pneu dégonflé
    • pattes retouchées lamentablement

    Et j’en passe …

    J’ai toujours essayé d’" aider " ceux avec qui je travaillais à toujours faire mieux ,à avoir plus de précision allant jusqu’à faire contrôler des cadres en 3D pour mieux expliquer les détails qui venaient certainement de l’outillage de pointage .

    Il faut se rappeler que c’est celui qui facture qui est responsable devant le client et la justice s’il y a soucis .

    Je trouve des gens pour fabriquer mes cadres car ils savent et connaissent mes exigences et savent que je suis disponibles pour les aider . Certains ( s’il le veulent bien ) pourraient confirmer que mes exigences les ont fait progresser .

    Je n’ai jamais eu peur de rien en terme de construction ou de réalisation car c’est mon métier de base de concevoir ( cela depuis 1975 ) et l’obtention des agréments ISO 9001 , ISO 13485 , Agrément Messier Bugatti m’ont toujours confirmé que mes exigences étaient au juste niveau .

    L’action que j’ai sur les Normes est nécessaire car artisan ou pas il existe en France des règles , des textes de lois , des décrets qui imposent a chacun de respecter certaines contraintes et dans le domaine du vélo les artisans ont été exclus des discussions .
    L’article L221-1 du code de la consommation explique cela , et pour le vélo il y a la décret 95-937 et la NF EN 14781…

    Les artisans pensent que cela ne les concerne pas et ils ont tout faux car le L221-1 et le décret sont là pour confirmer les contraintes …C’est pour cela que je me bats pour que les contraintes soient adaptées aux artisans mais après tout chacun est libre de décider pour lui et sa famille …Les artisans ont eu il y a 8 ou 9 ans la possibilité de mener une action commune et ils n’ont jamais bougé …Certains m’ont rétorqué qu’ils étaient assurés …oubliant que leurs assurances considèrent par défaut que l’artisan respecte toutes les exigences normatives et qu’il doit être en mesure de le prouver si besoin était …ce qui est impossible car aucun artisan n’a de dossier d’essais et des dossiers de réalisation pour chacun de ses cadres . Enfin et pour en terminer sur les normes , pour ceux qui ont eu la curiosité de les acheter il y a des tests de freinage de l’ensemble monté ! La norme est prévue pour les produits de série sur lesquels rien n’a été changé car en dehors du cadre et de la fourche aucun accessoire n’est loti donc il y a impossibilité de s’assurer que le produit que l’on a installé répond aux exigences de la norme . Il suffit simplement de demander aux vendeurs les certificats de conformité à la Norme pour se rendre compte qu’ils ne pourront pas en fournir …Le plus grave c’est que la NF EN est une Norme Européenne et que pour la changer ou apporter un avenant il faudrait l’accord des 28 Pays …et on se doute bien qu’ils ont autre chose à faire .

    C’est bien de recevoir les clients et de ne rien leur cacher … Vous ne pouvez pas ( pour l’instant ) répondre aux exigences de la Norme et c’est dommage qu’il n’y ait pas une prise en compte et une discussion entre les artisans pour avoir une position commune face a ces exigences.

    Réaliser des roues sur mesure ou de série , des fourches en acier ou en titane présente aussi ces mêmes contraintes normatives …et l’artisan ne peut y échapper .

    Si parfois je suis excessif c’est qu’il y a beaucoup trop d’écart entre les paroles et les réalités chez certains artisans …Je ne vais pas tout déballer sur les nombreuses déconvenues que j’ai eu avec des artisans mais bon …j’espère simplement que les " jeunes " seront meilleurs…

    J’ai quelques dossiers , rapports de contrôle et photos pour confirmer ce que j’écris mais là n’est pas le but …

    Le but est de faire prendre conscience …le but est de faire progresser …et de s’assurer de la satisfaction du client …en lui expliquant que rouler sur une route ouverte a la circulation lui est interdit car le vélo n’est pas conforme à la NF EN …

    Je n’ai pas dit mon dernier mot avec la Norme …



  • On a compris que tu étais un fin méticuleux.

    Mais as tu démontré quel était l’effet sur l’utilisation du vélo par exemple du désalignement que tu cites ? quelle est l’influence du désalignement sur le comportement du vélo ? A partir de quelle valeur est il sensible ? Parce que ça aussi c’est une terrible maladie d’ingénieur français que d’obtenir une oeuvre prête à concourir au meilleur ouvrier de France. Mais la base de la qualité c’est de faire le juste produit qui répond au besoin réel et non la formule 1 quand on cherche une 2CV.

    Tu parles de 10mm de désalignement avant arrière. Quel est le point que tu as fixé ? Le boitier de pédalier ? Alors c’est très rapide de prendre 10mm. Mais dans la réalité ça correspond à 2mm en bout de manivelle. Quelle est la conséquence en pratique ? On a mesuré sur un Yuba 7mm de désaxage latéral de la roue arrière, soit un écart de mesure de 14mm entre les deux côté. Et tu sais quoi ? Une fois monté le vélo roulait droit…

    Je sais que mes vélos n’ont pas un alignement aux petits oignons. D’ailleurs je n’ai même pas de marbre de contrôle. Mais jusque là j’ai fait environ 120 cadres sur lesquels les roues se montent, les pneus ne frottent pas, les manivelles ne tapent pas la base et quand on lâche les mains on ne se retrouve pas par terre. Mais je suis bien conscient qu’un cadre de vélo de route doit être plus précis qu’un fat qui reçoit des pneus de plus de 10cm de large gonflés à 400g.

    Il est important d’écouter, de progresser, de tenir compte des avis et de l’expérience des autres. Mais il est tout aussi important de lâcher la rigidité et de remettre en question absolument tout ce qui est explicitement ou implicitement considéré comme une règle de l’art.



  • Un autre que je découvre : La fraise cycle



  • Reprise de julie racing après un temps d’arrêt.
    http://julieracingdesig.canalblog.com/

    Bonne nouvelle ça.



  • bonjour Michel,
    je suis a la recherche de mon meilleur copain qui était avec moi à ST genes jusqu’au montage de roue en esp!!
    je te redonne mon tel 0607289072
    a bientot
    denis



  • Pour info le sujet ets de nouveau sur le tapis du BNA qui a indiqué que depuis 2006 ils n’avaient pas eu les moyens de traiter du sujet " velo sur mesure " à partir de cadre sur mesure ou de montage à la carte .

    Normalement il va y avoir un consultation :
    “J’inscris ce sujet à l’ordre du jour de la prochaine réunion plénière « cycles » de début novembre afin d’attirer l’attention de l’ensemble des membres de la commission (pouvoirs publics, laboratoire, industriels, utilisateurs …) sur ce sujet.”

    Que ceux qui ont des idées pour que la norme soit applicable lorsqu’on ne fabrique qu’un seul vélo sur mesure se lèvent .

    VB 🤓



  • Salut,
    Heureusement la totalité des fabricants artisans sont hors normes par rapport à certains “biens” de consommations avec des matériaux pas très reluisants vantant un label et une “norme”
    À suivre…


Log in to reply