Péripéties d'une construction de cadre en bambou



  • Bonjour,
    Cet été, je me suis lancé dans la construction d’un cadre en bambou … enfin pas que. Voici le récit de cette construction. Que cela puisse servir à d’autres.
    Je ne sais pas souder mais je me suis dit que je saurai coller. Donc, j’ai choisi le bambou.

    Phase 1 (la plus longue) : AVANT
    A l’origine, avec un copain, nous devions faire appel à Oryane (championne de vélo couché en bambou), mais le budget était important. Mon comparse a abandonné.
    Un cadre en bambou ne coûte pas si cher et j’ai du temps cet été. Comme les composants peuvent être réutiliser sur un autre cadre, je me suis lancé.

    Comme on trouve tout et surtout n’importe quoi sur le Net, j’ai choisis dans la multitude des tutoriels quelques uns pour me guider :

    Pour la géométrie, j’ai choisis le Tour de fer 20 de Génésis et j’ai rentré ses dimensions dans BikeCad. Comme c’est avec le version free, je n’avais pas les angles et le détail. Ca m’a permis de me familiariser avec le vocabulaire des mesures d’un cadre.

    Phase 2 : les matériaux
    Difficile de trouver les pièces de roulements (tube de direction, boite de pédalier, pattes arrières et tube de tube de selle) neuves en France.

    Pour le bambou, je suis allé chez : http://www.bambou-a-vivre.fr/
    Je voulais un bambou solide ( Dendrocalamus Barbatus) et sec. L’inconvénient c’est qu’il est percé pour que le bois n’éclate pas lorsqu’il sèche. L’avantage c’est que je suis allé le choisir sur place. Beaucoup ne s’embêtent pas, ils coupent du bambou qu’ils font sécher.

    Pour le strapping ou wrapping, j’ai choisis les bandes polyuréthane sous les conseils d’Oryane. C’est moins crade à respirer que l’époxy.
    https://www.distrimed.com/product_info.php?products_id=8108&gclid=EAIaIQobChMI-Yalx5_j4QIVB57VCh1gzQ-IEAQYAyABEgKd6vD_BwE
    Ce n’était pas un bon choix. J’y reviendrai



  • Phase 3 : le marbre / JIG / gabarit
    J’ai bien pensé à faire un marbre réutilisable :
    https://www.instructables.com/id/The-simplest-bicycle-framebuilding-jig-I-could-com/

    Au final, j’ai fait le dessin à l’échelle à partir des données constructeurs du cadre. Mais mon dessin n’a pas pu respecter les données exactes.
    IMG_20190706_223353.jpg

    Le dessin a été scotché sur un contre plaqué. Sans perceuse sur colonnes, il n’a pas été si simple de mettre les éléments (tube de direction, boite de pédalier, tube de tube de selle et les pattes arrières) bien à la perpendiculaire de la planche.
    IMG_20190712_144922(1).jpg
    Le découpage des pattes arrières a été fait un peu à l’arrache et il a fallu travailler doucement les bambous pour qu’ils épousent correctement les pièces.



  • Phase 4 : découpes des tubes
    J’ai suivi l’ordre du site Calfee.
    Je n’ai pas collé tout de suite le tube de tube de selle mais il était rentré de force pour avoir le droit à l’erreur.
    En utilisant des scies cloches, de la bonne toile à poncer et des tubes ronds, on a fait des gueules de loup correctes. Comme il fallait percer en respectant les angles, il a fallu jouer avec la taille des scies cloches (Exemple : pour un diamètre 38, on a utilisé les scies cloches de 35 en haut et 40 en basIMG_20190715_161122.jpg
    Les tuto de Calfee et de Road.cc ont bien aidé.
    Pour les bases arrières, les tubes ont été mis sur l’extérieur pour laisser de la place au pneu mais en vérifiant que les pédales passent.
    IMG_20190715_185452.jpg
    La symétrie n’est pas parfaite pour les haubans.
    IMG_20190715_185505.jpg
    A priori, si on tartine de colle époxy, il n’y pas vraiment besoin de faire des gueules de loup parfaites. Mais dans le doute, on y a passé du temps.



  • Phase 5 : collage des tubes
    Epoxy, colle polyuréthane bois, mastic ? Quelle était la bonne solution ?
    J’ai acheté des seringues de colle époxy chez Leroy Merlin. Ce n’était pas la bonne solution car comme j’y suis retourné 4 fois pour en acheter d’autres, pour boucher tous les trous ou rattraper mes mauvais bandages.IMG_20190716_160732.jpg



  • Phase 5 : ligatures
    Pour joindre les 2 bouts, j’ai hésité entre l’époxy et les bandes de résines polyuréthane. Les premières sont pleines de bisphénole A et les deuxièmes servent en milieu médical. J’ai donc choisi la deuxième option, ce que fait Calfee.
    J’avais pour modèle ce tuto :
    https://drive.google.com/file/d/1L-dR3avAGYTpc3EyWs00oBAAWLoOQOKTzQ1EsjCPO-u4TvR_vunekydMOFvU/view
    J’ai d’abord utilisé une ficelle pour faire le chemin sans coller.
    IMG_20190717_130701.jpg
    Une ficelle et une bande n’ont pas la même largeur et il aurait mieux fallu utiliser un morceau de tissu.IMG_20190717_130709.jpg
    Et comme il faisait chaud, cela s’est avéré compliqué de faire à temps les tours.
    Résultat, il y avait des trous et je n’ai pas eu l’impression de faire suffisamment toutes les ligatures plusieurs fois. Des fils de chanvre d’epoxy aurait permis plus le droit à l’erreur et peut être plus de temps avant que la résine réagisse.IMG_20190719_145719.jpg
    J’ai donc bouché à l’époxy en seringue. J’ai hésité à prendre de la résine polyuréthane ce qui aurait pu être une bonne solution.



  • bravo pour ce projet c’est très intéressant hâte de le voir fini
    et merci pour les liens de ton premier post



  • Phase 6 : ponçage et peinture
    Sur la photo précédente, on voit la fibre qui peluche. Ca m’a bien compliqué la vie.
    J’avais acheté de la bande Cellacast Xtra. Comme, il m’en a manqué j’en ai trouvé d’autre, d’une marque obscure et enduite de résine polyester.
    Après avoir shapé, j’ai commencé par de l’apprêt Belton et puis j’ai poncé au 80 et 120. Et puis, j’ai recommencé et rerecommencé …
    Comme ce n’était pas concluant, j’ai acheté de l’apprêt mastic pour auto en bombe.
    https://www.spraymax.com/fr-ca/produits/produit/primaire-cataphorese/appret-de-remplissage-rapide-2k/
    Le résultat n’est pas parfait mais c’est propre. Comme autre solution, il y a les apprêt peinture époxy.
    J’ai peint à la peinture auto mono composant.
    IMG_20190729_104330.jpg



  • Bonjour,
    J’hésite à mettre des inserts pour visser un porte gourde. Les passes câbles seront collés.
    Est-ce une erreur de percer pour coller à l’époxy des inserts aveugles ?



  • Il me semble avoir vu des cadres percés pour des dérailleurs avants à visser (diamètre du bambou non standard…), mais à mon sens l’idéal serait des colliers avec un filetage (un peu comme les colliers de plomberie), au moins tu ne fragilisera pas le cadre.

    Intéressant l’usage de bande textile pour les liaisons, je n’avais pas vu de vélos en bambous utilisant cette méthode.
    De la fibre de verre aurait peut-être été une possibilité également ?



  • Le choix des bandes médicales pré-impregnée de résine polyuréthane m’a été soufflé par Oryane. Cette résine est moins sale que l’époxy. On voit des vélos bambous avec des raccords en fibre de verre et résine époxy. Il faudrait que quelqu’un essaye avec de la fibre de verre et de la résine polyuréthanne. Ensuite, il nous ferait un compte-rendu.

    Pour le porte gourde, j’ai choisis des inserts aveugles pour éviter à l’humidité de rentrer dans le cadre.
    https://www.giraud-ray.fr/insert-borgne.html

    J’ai du faire une pause dans mon projet, mon cadre étant en Bretagne. Après avoir changé d’emplacement les passages de gaine, j’ai voulu repeindre. Et là, réaction chimique avec le vernis qui m’a fait un joli effet écaille. Donc ponçage, peinture, attente. Puis ponçage, peinture, attente. Ensuite, ponçage, peinture, attente. Bref, les finitions sont plus longues que la création du cadre car il faut attendre entre chaque couche.
    ba64865f-8aee-4327-b2ea-96f5f765a64c-image.png
    Et on finit par abdiquer, car il y a toujours une crasse qui se pose sur ton vernis ou un coup de peinture malheureux, la température trop froide qui ne permet pas au vernis de se répandre de manière homogène… J’ai bien chercher une peinture similaire à celle utilisée dans la vidéo de Road.CC : au pinceau, épaisse et très couvrante à cause des irrégularités des raccords.
    Tant pis, ce n’est pas parfait !



  • Phase 7 : essais du cadre
    J’ai bien envie qu’Adrien me fasse une belle fourche si mon cadre fonctionne. Je ne vais réinvestir alors qu’il pourrait : se fendre en deux, que les pédales ne passent pas, que la géométrie est bougée, … ou un autre détails auquel je n’aurais pas pensé.
    1d9d3da8-9312-4a34-b05d-100122e886ce-image.png
    Argh, mon pivot de fourche est trop court. Pas moyen d’essayer le cadre. Les fourches trouvées en atelier sont toutes trop courtes.

    Quel style de fourche en acier pour un cadre au tubes bien épais ?

    • Fourche Truss
      3c16a721-ed2f-41c5-b8e8-5138d5c62234-image.png
    • Fourche VTT rigide
      10a2d6cd-04ae-4376-b61c-86de261a72ce-image.png
      Qu’en pensez-vous ?


  • J’ai trouvé une fouche et j’ai fait mes essais. Au bout de 600 mètres de pur bonheur : “Poc”. Un bruit étrange ! J’inspecte et :49daf559-7140-43de-b67d-b71548f18f81-image.png
    Le tube diagonal s’est démanché de la ligature du tube de direction. Soit le résine polyuréthane n’a pas pris dans le bambou poncé, soit le bambou a travaillé. La prochaine fois : époxy. C’est crado mais cela semble plus adapté.

    Que faire avec mon cadre ?

    1. J’abandonne et je rachète un cadre nu pour tout remonter dessus.
    2. Je ponce ce qui dépasse et je recolle à l’époxy
    3. Je ponce, recolle et renforce cette ligature
    4. Je ponce des ligatures et je refais à l’époxy et fibre de lin

    Il semble que le raccord tube diagonal/tube de direction soit celui qui prenne le plus de contrainte. Les autres raccords sont peut être viables.

    Je tente l’option 2. Si cela ne se décolle pas tout de suite, je passe à l’option 3.



  • Le polyuréthane ne doit pas avoir les mêmes vertus que l’epoxy (qui sert aussi de colle).
    Autre point, avec les bandes ne ne sais pas si le PU s’est bien réparti jusqu’à toucher le tube.

    Ton tube n’est plus jointif s’il a bougé, a mon sens il faut découper les ligatures périphériques et les refaire a l’epoxy. Mais le risque de décollage reste du coup valable pour les autres… Peut être un manque de ponçage/dégraissage des tubes ?

    Si tu trouves un bon soudeur/usineur ça peut se rallonger un pivot de fourche. Mais faut faire ça bien. Sinon il y a des fourches acier pour VTT pas chères en neuf, sûrement un peu lourdes. Y’a de l’alu et il me semble du cromo pour ~40e sur eBay.



  • This post is deleted!


  • Tu as raison pour le polyuréthane et ses vertus. Je passe à l’époxy pour assurer le collage du bambou. Après des conseils de Sicomin et Sf composite, je pars sur un époxy de stratification avec traitement UV.
    Je referai toute la ligature avant, au moins. Pourtant, le bambou avait bien été taillé avant d’appliquer les bandes pré-imprégnée de résine polyuréthane.
    Lorsque je vais refaire la ligature, je vais donner du relief dans le tube de bambou . On m’a même suggéré d’y mettre des vis.
    Pour les autres ligatures, je vais les poncer. Puis les imbiber d’époxy. Ensuite, je vais en rallonger certaines.
    Je finirai avec une couche d’époxy colorée en noir.

    Pour la fourche, je vais voir avec Adrien.

    On se revoit lorsque les températures seront plus clémentes pour l’époxy, au-dessus de 20°.



  • A mon avis les poncer ne suffira pas, il faut totalement les retirer et nettoyer les tubes pour que l’epoxy adhère au mieux.


Log in to reply