Angle de tube de selle



  • Salut à tou.tes.s

    Je commence à concevoir un cadre de randonneuse sur mesure sur Bikecad et je bloque tout particulièrement sur l’angle du tube de selle.
    Je ne comprend pas vraiment la logique pour calculer cet angle afin de bien me positionner par rapport au pédalier. Y a t’il des formules pour trouver cet angle?
    Si quelqu’un a des infos complètes là dessus je suis prenneur.


  • modérateur

    Salut
    Cet angle varie ‘peu’ d’une conception à une autre, il va jouer sur plusieurs paramètres:
    Pour moi le plus important est la position de ta selle par rapport au pédalier, en prenant les extrêmes si tu te trouves a la verticales de ton pédaliers en mode triathlète tu auras plus de puissance que si tu te retrouve trop en arrière en mode beach cruiser.
    Ensuite ca va jouer sur la longueur de ton top tube : plus tu mets d’angle et plus tu te retrouves loin, dc tu es obligé de raccourcir ton toptube a moins d’avoir des bras de 10m de long

    Pour des premières conceptions, je pense que tu peux regarder quel angle se fait d’habitude sur les randonneuses histoire d’avoir un bon compromis entre confort et pédalage. Après tu peux d’autoriser à modifier cette valeur pour tes besoins spécifiques, mais +/-1° me semble déjà pas mal



  • tu peux essayer de rentrer ta taille et d’autre paramètres sur bikecad

    en fonction du type de vélo souhaité, il te sort une géométrie, ca peu être un début.

    Après c’est assez perso comme choix, certains aiment un angle plus ouvert d’autres plus fermé



  • En fait tu dois partir du recul de creux de selle…ensuite tu descends avec la tige de selle et le deport de chariot …et tu aboutis a l’angle de tube de selle.
    Si tu as fais une EP tu as quelques infos. Sinon tu va voir sur le net les valeurs standard donnees par les marques qui en proposent.





  • Merci pour vos réponses.
    Ce qui reste difficile dans la conception c’est que BikeCAD ne fait pas la mise sur mesure de ce paramètre (ce qui pourrait être une bonne base). Du coup, je me demande si je peux me fier à l’affichage du logiciel quand on fait apparaitre l’utilisateur sur le vélo, que l’on met le pédalier à l’horizontale et qu’on regadre le genoux?
    Sinon je pense qu’un vélo réglable d’étude posturale serais le top.



  • Juste une réponse au sujet de la Norme .

    En France lorsqu’on veut VENDRE , PRETER ou LOUER un velo il faut prouver qu’il reponds aux exigenecs de sécurité definies

    Pour cela on fait appel à une norme l’ancienne NF EN 14781 qui a été remplacée par la norme ISO 4210 ; sauf que le vélo fabriqué à l’unité a simplement été oublié .

    J’ai travaillé avec Monsieur Legrand du BNA chargé de trouver des solutions et il ets probable qu’en fin 2018 ou 2019 il y ait une solution proposée .

    L’idé est d’apoporter une traçabilité avec un minimum de preuve et donc un minimum de cout pour l’artisan.

    Ce qui compte avant tout ce sont les " BPF " bonnes pratiques de Fabrication ou DMOS …Les DMOS vont préviser les procédures pour garantir que l’assemblage aura ete réalisé suivant les régles de l’art ( de chaque artisan) …Régles et qualité d’assemblage qu’il conviendra de valider . Pour cela j’ai proposé plusieurs solutions simples allant de :

    • la radiographie de l’assemblage boitier / douille / TDS jusqu’au test de fatigue du cadre .

    Les radiographies démontrent avec certitude que l’assemblage a été parfaitement réalisé ( Cout par radio 30 € à l’isntitut de soudure ) …

    Le test de fatigue coute environ 300 euros et verifie si le cadre et son assemblage tient 150 000 cycles .

    L’institut de soudure pouvant intervenir ensuite chez l’artisan pour " l’évaluer " et monter le niveau de qualité y compris proposer des formations adaptées aux besoins de chacun.

    L’idée étant d’avoir un minima simple réalisable a à moindre coût par tous et des solutions pour aller au maxima avec par exemple les CCPU Niveau3 pour les matériaux d’assemblage …

    Ce qu’il faut savoir c’est que les régles existent et que depuis 2006 je travaille pour que l’artisan soit " reconnu " pour ses qualité et son travail en indiquant que celui qui a besoin d’un cadre sur mesure serait discriminé si aucune solution n’etait proposée.

    En cas de vente et d’accident ( ce qui peut toujours arriver ) la responsabilite est engagée et ça peut faire mal … Ceci n’empeche pas les artisans de travailler en France et en général de faire des produits corrects … Cependant il ne faut pas vouloir considérer que la géometrie et l’alignement peuvent avori des tolerances élevées car cela pose des problemes si l’alignement n’est pas correct et pour les angles il faut que la selle soit maintenue par le milieu du rail ( là c’est une poil galere avec Bikecad car il faut mettre beaucoup de mesures sur chaque selle ) et pour la direction on peut passer d’un velo sous vireur a un velo trop maniable et donc fatiguant .

    J’ai lu avec interet le deroule proposé et il est juste …



  • @val
    Non le résultat est trés approximatif.


 

Il semble que votre connexion ait été perdue, veuillez patienter pendant que nous vous re-connectons.