Laurent à Bordeaux



  • Bonjour,

    Heureux de voir le forum de nouveau en ligne !
    Je suis donc Laurent, cycliste bordelais (d’adoption) parmi tant d’autres.

    En 2012, lorsque je suis revenu en l’hexagone après 12 ans de vie antillaise, j’ai retrouvé à Bordeaux les plaisirs de ma jeunesse bourguignonne dans les déplacements à vélo. Puis, d’une curiosité à une autre, j’ai appris un peu de la technique et de l’histoire du vélo en participant à des ateliers associatifs tel Recup’R, membre de l’Heureux Cyclage, et à des forum tels tontonvélo ou velotaf. Quitte à restaurer des vélos taillés pour la route, j’ai commencé à aligner les kilomètres, jusqu’à préparer le PBP de cet été, auquel je n’ai hélas pu participer à cause d’une blessure à la main gauche contractée pendant le BRM 600 (à cause d’une randonneuse Meral fraichement restaurée mais hélas trop petite).

    De cette double blessure (deux nerfs en souffrance et le moral entaché par ce forfait), est né la volonté de me monter un vélo sur mesure et en bambou (sur mesure pour éviter d’autres blessures et en bambou car c’est le seul matériaux dont je pense pouvoir maitriser l’assemblage).

    Je venais déjà ici quand je ne pensais pas bambou mais plutôt bel acier des randonneuses artisanales, ayant découvert ce forum par le blog d’Edelbikes et le forum velotaf. La disparition du forum était une aussi mauvaise nouvelle que son retour en est une bonne.

    J’ai deux projets en tête. Le premier, je l’ai indiqué, est le projet égoïste de me monter une belle machine sur mesure pour la longue distance.
    Le second, dans lequel le premier à sa place, est de créer un kit de stage itinérant pour apporter la fabrication de cadres en bambou dans plusieurs villes de France.

    L’idée, c’est que les stages à la manière de Londres sont une formule séduisante pour les débutants. Mais c’est relativement cher et c’est à Londres.
    Bordeaux n’est pas Londres et ne permettra pas de faire tourner un stage de manière régulière. En revanche, en s’appuyant sur les structure associatives un peu partout en France, on peut faire tourner le stage, en faisant circuler le matériel, les fournitures et les animateurs. Je ne doute pas qu’on trouve des amateurs dans de nombreuses villes. Ce qui importe, c’est de rester le moins couteux possible, pour toucher un public différent de celui des artisans. Vendre un stage 5 ou 600€ ou plus n’a aucun intérêt en terme de prosélytisme cyclo-bambouesque, ça cantonne le phénomène dans la sphère branchouille friquée et ça commence à taper dans la clientèle des pros. Alors qu’avec un stage beaucoup plus abordable, on touche peut-être les sportifs fauchés (comme moi), les jeunes fauchés sans-doute, les vieux fauchés éventuellement, mais les passionnés toujours.

    Si certains ici sont prêts à participer à cette idée, dont je ne veux absolument pas être propriétaire (et dont je ne veux absolument pas qu’un margoulin se l’approprie), qu’ils me contacte en MP.

    Laurent,

    Auteur-réalisateur


  • modérateur

    Salut Laurent, bienvenue et excellente idée !
    De mon point de vue, te faire voler ton idée reste peu probable car c’est in investissement important en temps et même un peu en argent.
    Donc dans ce cas précis, la difficulté n’est pas d’avoir l’idée mais de la réaliser !
    Je ne sais pas ou tu en es de ce projet mais cela ferait tout son sens qu’il soit soutenu par notre forum (même si le noyau dur se compte sur les doigts de 2 voire 3 mains 😉 )

    Bon courage pour tes projets et n’hésite pas à poser des questions aux membres

    edit: et jolis défis sportifs !



  • Merci Paul pour l’accueil,

    En fait, j’en ai déjà pas mal parlé ici à Bordeaux, au sein des ateliers associatifs.
    Pour lancer le truc, il faut faire les approvisionnements (bambou, époxy, pièces métalliques) et acheter/fabriquer l’outillage (principalement un ou des marbres démontables, masques pour l’epoxy, électroportatif s’il en faut).
    Le recrutement des stagiaires ne devrait pas poser de problème pour une ou deux éditions dans une ville de cette taille.
    Après, il faut que ça tourne ailleurs en France, donc que l’on puisse expédier le kit par transporteur et que les gars se dém… un peu dans chaque ville (avec éventuellement un système de transmission/relai, un futur animateur dans une ville devant préalablement faire le stage dans une autre).

    A mon avis, ça peut intéresser les ateliers asso.
    Il faudrait que mes petits camarades de Bordeaux en parle à la prochaine réunion de l’Heureux-Cyclage.

    Mais il faut peut-être que je crée un post dédié, non ?


  • modérateur

    oui tu peux !
    Pour le JIG, l’alu profilé me semble tout indiqué… plutot léger, facilement montable et démontable, modulable…
    Apres tu as peut être déja pensé à la chose.
    Donc tu cherches des intervenants dans les villes? ce ne sera pas simple mais il faut essayer !



  • Salut Laurent,

    je te souhaite mes virtuelles bienvenues sur le forum 😉

    Je profite de l’occasion pour conseiller aux lecteurs du forum, les films que Laurent a réalisés. Je n’ai pas vu son film sur le coureur Thévenet, mais j’ai pu visionner son film sur les avions Jodel qui est vraiment très beau et qui change du vélo tout en restant dans le domaine des autoconstructeurs et des passionés de mécanique. Je laisse à l’auteur le soin de nous en dire plus….

    A bientôt Laurent,
    Miguel



  • Salut Miguel (je m’attendais à te voir arriver là),

    Merci pour la promo.
    On s’organise une projection du Thévenet un de ces jours, peut-être à l’atelier.
    Le Jodel est visible sur Youtube.

    Pendant un temps, j’ai bloqué les copies de mes films, puis finalement les DVD ne se vendant pas (quand les producteurs veulent bien les fabriquer), je laisse faire quand le film date un peu (pour le Thévenet, il va falloir attendre, d’autant que le DVD est commercialisé par le producteur).

    J’ai en tête un film sur le Tour, mais je ne sais pas si je vais pouvoir tourner dès cette année. Pour l’instant, je suis dans la merde et j’encaisse mal mes 50 barreaux. Reste heureusement le vélo, sur mon vieil acier de série.


Log in to reply