Géométrie et comportement VTT / fat : 3 - l'arrière



  • Ben c’est nettement plus facile à fabriquer qu’un TS mais ça peut te faire plus de pièces à acheter si tu as déjà l’équipement de ton enduro. Et selon où et comment tu roules l’un est plus performant que l’autre et inversement. En terrain très technique lent que je qualifie Haute Montagne (même sans forcément l’altitude) le fat est meilleur. Pour ouvrir en grand plein gaz dans du défoncé l’enduro est meilleur. Et entre les deux il y a tout un pannel de terrains où les deux se bagarrent au coude à coude.

    Quant à la montée technique, tu devrais pas te reconnaître tant le fat y facilite la tâche de son pilote. Limite tu vas y prendre goût.

    Ce que j’ai aimé avec le fat c’est retrouver un vélo qui fait une bonne synthèse de mes pratiques. Avec les enduros j’avais trouvé des engins qui me permettaient de rouler vite en descente mais il me fallait un second vélo pour m’amuser à trialiser un peu et faire le couillon en ville par exemple, un pour me bagarrer en SS et éventuellement un dernier pour voyager.

    Avec Double 4 je peux faire tout ça sans changer de vélo. Je sais qu’il ne convient pas à tout le monde. Mais pour moi c’est la synthèse parfaite de tous mes besoins. Synthèse qui n’est pas moyenne partout comme le sont habituellement les synthèses mais qui dans certains domaines se permet d’être le meilleur vélo que j’aie jamais eu !!!

    Tu roules dans quel secteur ?



  • oui c’est le problème, les pièces à acheter. Va falloir cassé la tirelire. (en passant je te demanderais peut être un ou 2 conseil concernant l’équipement, surtout les roues)
    En enduro je roule en semi-rigide, donc cadre pas trop difficile à faire non plus.

    hier j’ai dit à Paul (Vib): “il me taraude Yann avec ces histoires, je vais me monter un fat de cochon, je sent que je vais arrêter balancer mon enduro avec ces conneries!” hahah… plus tu me parle, plus je me dit qu’il y a des chances que ça ce passe comme ça… bon pas totalement, j’aime bien la station, et je risque de trop péter de matos et/ou de fatiguer trop vite avec le fat (je roule souvent 6 ou 7h dans la journée en station). Mais on verra ça!
    Mais donc il est au final plus judicieux de faire d’abord le fat, car si il me fait arrêter l’enduro, j’aurais fait un cadre pour rien.

    En tout cas, je me prévois une petite visite en Ardèche avant d’attaquer la construction.

    Je roule dans le Jura et les alpes aux alentours du lac léman (Valais suisse- Jura Gessien - Genève- Vallée de l’arve)



  • En station un enduro sera meilleur (encore qu’un endurigide pas gagné). Les pistes sont tracées pour sauter, rouler vite, les zones de freinage tabassent. Le fat peut rouler vite (j’ai abandonné par manque de forme à la Shimano EPIC mais sur la première boucle en roulant très en dedans tout le temps je suis dans le premier tiers) mais c’est surtout dans le très technique pas trop rapide qu’il est vraiment bon. En clair en terrain naturel. Va te balader sur les vidéos de montagne de Pascal. Après tu peux y mettre une fourche télescopique mais pour moi il perd sa simplicité et sa polyvalence vers le trial et le voyage.



  • En station je roule une ou 2 fois par ans en endurigide, histoire de se faire secouer le panier et s’obliger à prendre des trajectoires au poil. mais je l’ai avant tout pris pour rouler autour de chez moi (90% de son utilisation), donc un fat me donnera certainement une très grande satisfaction. Ce qui me fait surtout peur avec le fat , c’est les montés (et le poids), et le fait de pas arriver à suivre mes potes enduristes dans celle-ci. Je ne sais pas si c’est juste un apriori, mais seul une vrai sorti, avec un vrai fat me donnera la réponse.

    je vais aller voir les vidéo de Pascal.

    et pas question de mettre une bluto sur mon fat! si je les aimes, c’est avant tout pour leur simplicité.

    Edit: ce qui me fait peur aussi c’est le prix… exploser des jantes à 40e et des pneus à 30, c’est pas le top, mais ca se gère financièrement. Mais je pense que j’aurais envie de pleurer si je flingue un pneu à 130e!!! mais bon, je me connais, je vais pas résister, donc on pètera ce qu’on pètera. en dehors de ça, il n’y a plus de dérailleur ni de fourche à 1200e a péter… donc l’un dans l’autre…


  • modérateur

    Allons faire un tour en Ardèche déjà… Puis allons commander nos tubes !!
    Plus sérieusement je pense qu’un essai de fat de qualité va s imposer avant de se décider (dire que j’ai juste commencé à prendre les tubes pour mon endurigide…)



  • tu prends ton manteau on y va!



  • Chiche ? La bière est fraiche…



  • haha, bon pas tout de suite, mais on s’organise ça pour le printemps.
    Quite à venir, autant en profiter pour rouler!



  • Evidemment sinon ça sert à rien…



  • Evidemment sinon ça sert à rien…

    ah ben, y’a tout de même la bière fraiche


Log in to reply