Peinture personnalisée casque de contre la montre



  • Dans mes loisirs je réalise des peintures personnalisées à l’aérographe tous supports (allez voir mon site). Dans le but de partager, voici un post qui va dérouler toutes les étapes pour bien réussir une peinture.
    Un casque est un exercice parfait pour se faire la main.
    En revanche je ne m’attarderais pas sur les techniques de peinture, de décorations et tout ce qui touche à la décoration proprement dite.
    Je vais vous parler des étapes permettant de réaliser cette peinture : le travail de préparation et de finission.
    Toutes vos questions et remarques sont les bienvenus.



  • Dans un premier temps je vais répondre à une question, qui a coup sur, peut faire démarrer un long débat : Peux t on peindre un casque ? Y a t il un risque pour l’intégrité sur le matériel ?
    La réponse est oui (sinon personne ne le ferais !!, moi encore moins !)
    Mais il y a quelques règles à respecter :
    Il est possible de peindre un casque sans risque seulement si celui-ci est vernis d’origine.
    Attention on peut peindre tous les casques mais si ils ne sont pas vernis, c’est beaucoup plus compliqué et hasardeux.
    La raison est qu’un vernis offre une barrière chimique très résistante.
    La preuve vous pouvez passer de l’acétone, du white spirit, et beaucoup d’autres solvants, les vernis restent hermétiques.
    De part ce fait, vous pouvez peindre un casque avec des peintures à l’eau ou solvantées, pas de souci, je le répète du moment qu’il est vernis.
    Et la question qui vient : comment sais t on qu’un casque est vernis ?
    Eh bien c’est très simple : il suffit de poncer très légèrement (papier P400 par ex) à sec, dans un endroit ou cela ne se voit pas. Si il ressort de la poussière blanchâtre sur le papier et sur votre doigt lorsque vous le passer sur le ponçage : c’est le vernis que vous venez de poncer.
    En revanche, si il n’y a pas de poussière ou bien que la poussière sur votre doigt est de la même couleur que votre casque, vous avez poncé de la matière brute : votre casque n’est pas vernis et je ne vous conseil pas de le peindre.



  • Enfin, il faut évidement démonter ou masquer absolument tout ce qui ne sera pas peint.


  • modérateur

    Vivement la suite 😉



  • Voici le casque tel qu’on me l’a fourni :


  • modérateur

    @unikcreation il y a une erreur non ?



  • oui : Erreur

    Une erreur est survenue en analysant la réponse du serveur


  • modérateur

    Je suis allé voir ton compte, ya. Du niveau quand même…!



  • ![0_1545573524466_UnikCreationCLMJFei_1.jpg](Envoi en cours 100%)



  • On ne voit pas les images 😕



  • @Vib a dit dans Peinture personnalisée casque de contre la montre :

    @unikcreation il y a une erreur non ?

    Salut,
    ben ouais je n’arrive plus à poster des images j’ai une erreur :
    “Erreur
    Une erreur est survenue en analysant la réponse du serveur”
    tu as une explication Vib ?



  • J’avais aussi eu ça sur le topic de ma draisienne, quelqu’un n’a pas payé le serveur hébergeant les photos 😇 😂



  • @Steinman a dit dans Peinture personnalisée casque de contre la montre :

    J’avais aussi eu ça sur le topic de ma draisienne, quelqu’un n’a pas payé le serveur hébergeant les photos 😇 😂

    ca c’est résolu comment ? tu sais ?



  • J’ai fait un album google photo public pour pouvoir montrer les photos (insérer dans le texte quand même) 😉


  • admin

    @Steinman Si si, je continue à payer ça n’était pas le problème 😉
    C’est maintenant corrigé.



  • UnikCreationCLMJFei_1.jpg



  • Allez le problème corrigé, je reprends le fil du sujet, voici donc le casque ci-dessus.

    Si vous avez suivi le début du post, je me pose la première question qui va déterminer la suite du projet :

    Est-ce que le casque est vernis ?
    Un petit ponçage discret dans un coin : de la poussière blanchâtre, réponse : oui !

    Je commence par démonter tout ce qui est possible sans rien casser.
    Sur ce casque, exceptionnellement, j’ai réussi à tout retirer ! Les sangles, les inserts en plastiques, le maintien occipitale, les mousses,… incroyable !
    Si ça n’avait pas été le cas, il y aurait beaucoup plus de travail de masquage.

    Je fais un petit check sur l’état de la coque : là aussi, hors de question de peindre un casque détérioré, fendu, enfoncé, …bien évidement pour des raisons de sécurité.
    Là c’est correct, avec un apprêt les quelques rayures superficielles seront traitées.

    Je poursuis par retirer tous les autocollants et éliminer les résidus de colle au white spirit.
    Dans la réalisation d’une peinture, l’étape la plus cruciale et la plus essentielle est la préparation : c’est 90% du travail.
    Nettoyer, dégraisser, poncer, apprêter, … tout ce travail en amont sera clé du succès.

    Je dégraisse la coque au produit vaisselle (ou au savon) et à l’eau, je rince bien.



  • Ensuite il faut masquer tout ce qui n’est pas peint : l’intérieur du casque ainsi que les aérations.
    J’utilise 2 types de scotch pour cela:
    Du fine line tape : scotch fin de masquage (de 1.5mm à 9mm) pour faire tous les contours.
    Du scotch papier de masquage pour combler les gros trous.
    Pour les aérations, j’utilise le scotch papier que je glisse dans les trous.
    Ensuite je coupe au ras de la coque avec un cutter de précision :
    UnikCreationCLMJFei_6.jpg

    Détail du masquage aérations :
    UnikCreationCLMJFei_7.jpg



  • Maintenant il y a un choix aussi à faire qui dépend de l’état de surface de la pièce :
    Si c’est une pièce neuve, on peut passer directement une base mate (cf plus tard)

    Si, comme dans notre cas, la surface n’est pas impeccable il y a encore des choix à faire :
    Pour une surface très abimée (je ne parle pas d’un casque car on refuserait le travail), avec des pocs, des petits trous, il faut mastiquer puis apprêter.
    Pour une surface avec de petites rayures inférieures à 0.5mm d’épaisseur, un apprêt garnissant (à la bombe ou au pistolet) suffit à boucher toutes les imperfections.

    C’est ce que nous allons réaliser ici :
    Je ponce donc mon casque au papier à l’eau , P320. Attention ne pas appuyer, juste le poids de la main. Et attention à ne surtout pas transpercer le vernis original du casque.

    Ensuite je nettoie ma coque poncée au P320 avec un dégraissant de carrosserie (anti-silicones, …).
    Attention à ne pas laisser le dégraissant s’évaporer : après l’avoir passer, il faut essuyer immédiatement avec un chiffon microfibres pour enlever tout résidu du produit.

    Je passe mon apprêt garnissant (pour les petites pièces j’utilise des apprêts en bombe), couleur Gris moyen (il existe en général 3 nuances de gris, du blanc et du noir).

    Pour passer un apprêt il faut procéder par couches espacées d’environ 5-10 minutes. La première couche doit être une couche d’accroche, légère. Pour les suivantes, il faut y aller plus franchement, l’objectif est de boucher les imperfections. Il convient donc d’insister sur ces zones. Attention toutes fois aux coulures !

    Le nombre de couches est en général de trois, mais si cela ne suffit pas à boucher les imperfections, il faut ajouter des couches :
    On appliquera les couches par phases de trois : 3 couches espacées de 5 à 10 minutes, 48h de séchage puis on reviens à le première étape de ce post : poncage au 320, …

    Le casque apreté, apret garnissant gris moyen :
    UnikCreationCLMJFei_4.jpg



  • BASE MAT :

    C’est maintenant qu’on doit avoir réfléchi à notre décoration car il y a des choix à faire :
    Quel que soit la déco à réaliser, il nous faut un fond uni, d’une certaine couleur, parfaitement lisse et propre.

    Pour la couleur de ce fond, dans 90% des cas : c’est soit noir, soit blanc, soit gris.
    Ce fond de couleur s’appelle une base mate (base mate à revernir).

    C’est tout simplement une peinture mate, qui doit être vernis par la suite (ou bien recouverte d’une autre peinture pour une déco par ex.)
    Car elle est mate et est très fragile, en opposition aux peintures “brillant directe” qui sont l’opposé (peinture finale, solide sans vernis)

    Pour mon projet, le fond sera noir.

    Après 48h de séchage, je ponce mon appret au papier à l’eau P400 ou P600, pour accentuer l’adhésion de la peinture je m’arrête au P400 mais je n’appuie pas.
    Je dégraisse avec mon dégraissant, le support est prêt à recevoir ma base mate.
    Si nous n’étions pas passés par l’étape de l’apprêt, nous aurions poncé le casque directement au P400 toujours à l’eau et dégraissé.

    La pose de la peinture se fait par couches successives fines, espacées de 5-10min de séchage.
    Le nombre de couche dépends du pouvoir couvrant de la base mat, en général on passe de 3 à 5 couches selon les besoins.
    Attention si le fond n’est pas parfaitement lisse, inutile de vous dire que la peinture va bouger ces imperfections, c’est de l’utopie tellement les pigments des bases mat sont fins.
    UnikCreationCLMJFei_5.jpg


Log in to reply