Du marbre !!!



  • En fait j’aurai du commencer par ça : le marbre (plutôt que d’aller expliquer comment j’avais fait mon jig).

    Le principe est simple : un cadre de vélo bien droit présente un plan de symétrie passant par les 2 droites génératrices des tubes de selle et de direction (on suit, au fond de la classe ? 😄 ). les pattes arrières sont à équidistance au dessus et au dessous de ce plan (à +/- 65mm pour un route, +/-67.5 pour un vtt classique, et +/- autre chose pour les bestioles bizarres mais que j’aimerai bien essayer de Yann). Le cadre doit être construit autour de ce plan de référence. Je n’ouvre pas la discussion aux tolérances dimensionnelles par rapport à ce plan, VB en a déjà longuement parlé.

    Imaginons qu’on ait un jig parfait, c’est à dire que les tubes posés dans le gabarit sont tous dans le plan de référence, et les pattes en dessus/dessous. Y a plus qu’à pointer dans le marbre puis souder, braser ou soudo braser en dehors du jig (parce que si on fait ca dans le jig, vu les contraintes et déformations qu’on induit lors de la séquence de brasage, ca va tirer fort dans les cones. Donc on fait ca en dehors du jig. Toujours.) Et comme il faut vérifier que l’alignement est toujours bon après assemblage, il faut utiliser …… UN MARBRE 😮 . Car avec un marbre, on reproduit un plan de référence décalé, et on fait en sorte que les tubes qui constituent le cadre soient bien dans un plan qui est parallèle au marbre. Pour cela, on pose le cadre sur le marbre, et on vérifie l’altitude des tubes par rapport au plan de référence.

    Jusqu’à là, c’est assez simple comme principe. Mais les principes se heurtant souvent à la réalité…

    Réalité 1 : un jig super droit, ca n’existe pas (ou alors ca coute un bras : Anvil, BikeMachinery, Arctos…). Ca veut dire que si on pose un cadre juste pointé sur un marbre, il y a de fortes chances qu’on ait un vrillage. Et ce même si on n’a pas induit de déformation lors du pointage
    Réalité 2 : poser un cadre sur un marbre, c’est bien beau, mais on le pose comment pour faire des mesures correctes ? En effet, il faut juste le poser, ou bien le fixer ? Et si on le fixe, on le fixe à partir de quelle partie du cadre ?

    Du premier principe de réalité (ce que j’aime avec la mécanique avancée de la bicyclette, c’est qu’on peut faire des phrases 😉 ), nous pouvons tirer une leçon : plutôt que d’enrichir Motedis (honnête négociant au demeurant) et de flinguer son budget et ses neurones pour essayer de faire un jig, ne faudrait il pas trouver une technique moins coûteuse et plus précise, qui utilisera le marbre que de toute façon tout constructeur de ladite bicyclette se doit de posseder dans son atelier ? A cela je réponds OUI 🤓

    Voici 2 photos montrant les différents marbre que j’ai utilisé jusqu’à présent :

    Le premier faisait environ 80cm X 50 cm. J’ai fait mes premiers cadres en bloquant le boitier sur le marbre, et en prenant les tubes dans des blocs en alu de 2 pouces de coté. Des cales d’une épaisseur de 8.6mm sous les blocs garantissaient que les tubes étaient dans le plan de référence (interro surprise : pourquoi 8.6 mm ? Les premiers qui répondent ont droit à l’expression de mes sentiments distingués).
    DSC_0180.JPG
    J’imprimai un plan à l’échelle, et les tubes étaient positionnés avec une équerre pour tomber sur les bons angles.
    C’est simple, ca marche, mais c’est long, et surtout le cadre était trop près du marbre, ce qui n’est pas au top pour les pointages. De plus, si c’est OK pour le triangle avant, ca ne marche pas pour assembler l’arrière, car il n’y a pas assez de dégagement. D’où la création d’un post, c’est à dire d’un support cylindrique permettant de surélever le cadre par rapport au marbre.

    Plus tard,j’ai eu un coup de bol en trouvant un grand marbre (110X110). Le bonheur! J’ai donc revendu le premier, et j’ai amélioré la technique en virant le système du plan à l’échelle. Ca donne ça :
    IMG_2205.JPG
    L’œil inquisitoire des plus vifs d’entre vous aura vite compris comment il marche (pas sur que ce soit bien français, ça…). Tout construit avec des pièces tournées et un perceuse à colonne.

    La suite dans un peu de temps…



  • il est cool ton marbrinet, je choperais bien plus grand moi aussi… mais j’ai pas la place 😞


  • modérateur

    8.6 car 25.4 (1" soit le centre de tes blocs)+8.6 = 34 soit BB de 68/2 🤓

    J’avoue que ca me fait un peu mal au coeur de percer mon semblant de marbre.
    je vais voir à l’usage comment je m’en sors.
    Peut-etre percé pour la fixation du BB et ensuite faire uniquement avec des cales pour le contrôle



  • Un sacré post encore.

    beaucoup de confusion en effet entre marbre et Jig (gabarit de pointage en français) effectivement. Un marbre est un outil de contrôle (au même rang que l’équerre par exemple) alors que le jig est un outil de production (comme le tour ou la fraiseuse).

    C’est super d’avoir un marbre mais c’est souvent pas possible (encombrement, poids…). Dans ce cas, la célèbre méthode de la ficelle marche toujours merveilleusement bien (après avoir vérifier l’alignement du Seat Tube avec le head tube, ce qui se fait bien à la mire contre le jour d’une fenêtre).

    J’attend le reste avec impatience 😉



  • Joli.
    Question technique, avec quoi tu perces ton marbre ?
    Est ce que tu as taraudé les perçages ?
    Dans ton cas, est ce que ton cône du seat tube est fixe ou alors tu le déplaces a la main librement ?

    Le mien est percé en fonction des angles et longueurs possibles des tubes, mais ça limite les possibilités.



  • vib, une fixation BB suffit pour le control. pourquoi tu veux faire des bloc? ca sert a rien pour le controle. trusquin et/ou comparateur , tu fait tout avec.

    après si tu veux faire du redressage c’est une autre histoire…

    pour les “bloc” de maintiens (surtout celui du BB). attention a faire quelque chose de TRES plan, très paralléle et attention aux hyperstatismes.


  • modérateur

    Je pensais faire uniquement le support de BB au début et pas de bloc mais des cales pour eviter la flèches (meme si CHristo m’a dit qu’elle était nulle ou presque)
    Pour l’instant je veux juste fixer le BB puis trusquin et comparateur



  • Petit complément avant plus de détails : je perce tout bêtement à la perceuse, et je taraude a la main. Le top c’est une perceuse magnétique, ça permet d’être très précis et bien perpendiculaire.
    Le post est maintenant vissé avec une tige m12, j’ai juste fait un trou a 12.5 et boulonné par dessous, l’important c’est que ce soit super rigide .



  • bah si tu met des cales, comment veux tu savoir si ton cadre est droit? si tu viens le mettre d’aplomb avec les cales, tu le met droit. mais le défaut qu’il y a est due à la flèche? ou à une deformation due a la soudure?

    avec les tubes que tu as pour l’enduro, la flèche doit etre de 0.02 gros max. aucun intérêt de mettre des cales.



  • Bon bon bon, on reprend …
    Monsieur Vib, je vous prie d’agréer l’expression de ma considération distinguée.

    Pour les autres, il me semble qu’il y a encore un peu confusion entre marbre de contrôle et marbre d’assemblage. Allons-y donc doucement :

    1- Le marbre d’assemblage
    ici, l’idée est de remplacer le jig, et d’utiliser le marbre comme un gabarit de positionnement des tubes, afin de pointer le cadre avec la meilleure précision possible. Pour info, c’est ce que fait Levacon (allez voir son site, il y a pas mal de photos).

    On parle donc de ça:
    DSC_0326.JPG

    le ST est maintenu dans le BB d’un coté et dans un cône de l’autre.

    Le HT est pris entre 2 cônes.
    DSC_0343.JPG

    Dans cette configuration, je règle la hauteur du BB, l’angle et la hauteur du HT, l’angle du ST, ainsi bien sur que les longueurs de chasse. Pour préciser, le bloc arrière se déplace horizontalement, ce qui permet de régler la position horizontale des pattes. L’avant se déplace aussi horizontalement et permet de fixer la position de l’intersection de la droite passant par le HT et la droite passant par l’axe des roues du vélo. Il y a des réglets collés sur les platines, et l’angle de HT est réglé avec un rapporteur de mécanicien.

    Les tubes sont donc soutenus dans cette configuration. Les pointages se font sur le marbre, en le protégeant avec une plaque d’alu (en meme temps, je ne fais que des pointages).

    Les plus : c’est simple, c’est super droit, c’est très précis
    Les moins : c’est parfois pénible d’accès (par exemple la base gauche, qui est près du marbre), c’est plus compliqué de faire des pointages symétriques pour un soudo brasé (c’est la raison pour laquelle j’ai fabriqué un jig- mais on s’en passe réellement, encore une fois il n’y a qu’à voir Levacon)

    2- Le marbre de controle

    Là, on parle de ça:
    DSC_0443.JPG

    L’idée ici, c’est de vérifier que le cadre est droit, à chaque étape de la fabrication. Le marbre est le plan de référence, et le cadre est posé dessus pour voir si on est toujours droit, c’est à dire qu’on vérifie que le HT es dans le même plan que le ST. On peut faire cette vérification de plusieurs façons . Par exemple, on peut prendre le cadre entre 2 cones par l’avant, et vérifier que le ST est bien dans le même plan comme sur ces photos :

    DSC_0373.JPGDSC_0374.JPGDSC_0375.JPG

    Personnellement, je préfère un autre montage de controle qui consiste à prendre la cadre par le boitier, de soutenir le ST et le HT par des cales, et de mettre une tige de 1m prise entre 2 cones dans le HT, comme ici :

    DSC_0045-001.JPG

    La tige de 1m (D16) et les cones sont lourds, donc il faut soutenir le cadre par en dessous. Je pourrais bien sur juste poser le cadre sur le post du BB, mais les mesures ne seraient pas pertinentes car si le ST est assez long pour observer une éventuelle déviation par rapport au marbre, le HT est toujours trop court (20cm max). De plus, prendre la mesure du HT sur la surface externe du tube est très imprécis. Mieux vaut mettre une tige entre les cones serrés dans le HT, car ce montage est représentatif de ce que serra le vélo avec sa fourche

    Pour info, voici des croquis de quelques pièces de ma configuration. Je vous lisse deviner comment je traite des boitiers autres que des 68mm.
    Cones .jpg



  • OK pour les cales ST et HT. j’avoue que je ne m’en suis jamais servi, car que utilisé sur bmx jusqu’a maintenant. et les tubes sont tellement épais et courts que mon dispositif de control , aussi lourds soit-il, ne provoque une flèche de l’ordre du centième… mais ouais, pour du cadre de route c’est sur qu’on est pas dans la meme config!

    a quoi te sert le Diam 40 sur le plot du ST?



  • Au debut, je maintenais le plot du ST sur le marbre, avec des brides. Le D40 me permettait de placer les brides
    Maintenant, le plot de ST est juste posé, c’est bien suffisant pour pointer, et jen avais marre de passer mon temps à debrider le plot des que je bougeais le cadre.



  • “une flèche”, c’est la courbure du cadre sous son propre poids si il est maintenu uniquement par le bdp ?

    Mais du coup en calant est ce que tu provoques pas le phénomène inverse, c’est a dire redresser un cadre qui ne serait pas droit ?



  • oui c’est bien ca la flèche.
    effectivement c’est ce dont je parlais avant avec Paul (vib).
    il faut caler (le poids du dispositif de controle n’en est en effet pas négligeable) mais il faut caller juste de juste. il ne faut pas redresser le cadre avec les cales, mais juste venir en appuis (quand le dispositif de controle n’est pas monté)



  • Ok c’est bien ce que j’avais compris, donc tu ne peux pas avoir des cales pré taillées.
    Il faut y aller progressivement juste pour affleurer et compenser la flexion créé par le poids.

    Dernière vidéo de pithy bike, la fabrication d’un “banc” de contrôle, je me dis qu’il se fait bien chier.
    En france on voit quand même souvent passer des marbre de contrôle de taille diverse.



  • oui j’ai vu la video aussi, en effet il se fait bien chier pour pas grand chose. surtout pour un truc si petit. après il le controle au comparateur depuis un profilé…. pas sur que le controle soit si probant. controler une plaque rectifier depuis un pauvre profile extrudé, mouais mouais… mais la réalisation est chiader en tout cas.



  • Bon, maintenant qu’on est au cœur du sujet, vérifier que le cadre est droit c’est bien, mais si il n’est pas droit, quelle solution/manipulation pour rectifier ?
    J’avais vu une vidéo d’usine chinoise dans laquelle l’ouvrier rectifiait ça en 5s, surtout l’alignement du triangle arrière de mémoire.



  • Hello!

    Je déterre un peu le sujet, j’avait une question, vous préconisez quoi en taille mini pour le marbre ??

    J’ai vu ce montage chez 44 bikes, vous en pensez quoi ?

    https://m.flickr.com/#/photos/44bikes/9787114123/in/set-72157635587810192/


  • modérateur

    Plus c’est grand mieux c’est 😉
    Moi j’ai une table (que j’appelais marbre mais en fait ya rien de plat…) de 800*500, c’est deja plus que correct
    Attention aux profilés, ca peut être plat comme tout tordu, d’autant plus en alu. bref, sans méchanceté, c’est un peu la solution cheap (d’ailleurs ca m’étonne que 44 controle la dessus)



  • Tout dépend du profilé utilisé, il y en a des bien. Perso j’utilise ça
    http://www.ironwood-distribution.com/tables_rainurees/tables_alu_massif-c-335_336.html

    Ca me permet d’avoir une bonne référence et de brider mes pièces dans pas mal de position 😉



  • c’est surtout trop chiant de controler un bike sur un profilé du genre… mais en effet surement plu splat que beaucoup de table en acier)


Log in to reply