Pavi (peinture) et Allstickers (stickers…)



  • C’est vrai que 120€ pour un cadre de vélo c’est vraiment très (trop) chère.
    A mon boulot on fait du themolaquage et y’a 3-4 ans j’avais peint des cadres de BMX en alu pour une petite marque.
    Par lot de 10 cadres, mon patron facturai 20€HT par cadre.

    A l’unité, il faut compter 50-60€. Le problème des boutiques qui facturent 120€, c’est qu’elles savent que c’est un cadre de vélo, et donc ça doit surement être un forfait, en plus vous etes particulier alors elles vous allument !Si elles factureraient de la peinture pour 4 tubes ronds soudés, ça serai bien moins chère.

    Si vous voulez avoir un aperçu des vélos que j’ai moi même peint, allez voir mon site : http://www.zhemax-bicycles.com



  • @Zhemax:

    C’est vrai que 120€ pour un cadre de vélo c’est vraiment très (trop) chère.
    A mon boulot on fait du themolaquage et y’a 3-4 ans j’avais peint des cadres de BMX en alu pour une petite marque.
    Par lot de 10 cadres, mon patron facturai 20€HT par cadre.

    A l’unité, il faut compter 50-60€. Le problème des boutiques qui facturent 120€, c’est qu’elles savent que c’est un cadre de vélo, et donc ça doit surement être un forfait, en plus vous etes particulier alors elles vous allument !Si elles factureraient de la peinture pour 4 tubes ronds soudés, ça serai bien moins chère.

    Si vous voulez avoir un aperçu des vélos que j’ai moi même peint, allez voir mon site : http://www.zhemax-bicycles.com

    Salut Zhemax,

    perso, j’ai du mal avec la peinture… Il y a 1 an j’ai fais repeindre un lot (mono couleur) et pour le sablage et la peinture je m’en suis tiré à 50 euros par cadre. PAr contre j’ai du les ramener car il y avait un problème d’accroche entre le primaire et la couleur. J’ai appris qu’il faut faire attention lorqu’on donne cela à des “ferroniers” car ils sont l’habitude de travailler avec des épaisseurs plus grande et leur process de cuisson n’est pas adapter aux tubes des épaisseurs que l’on travaille (dans mon cas, le primaire avait trop “tiré” et l’accroche de la peinture n’ètait plus possible).

    Avec la peinture “liquide” type carroserie, je paye environ 90 euros (sablage inclus). C’est propre mais la tenue n’est pas exeptionelle (fragile aux chocs).



  • Tu as raison, dans la majeur partie des cas ou la peinture se décolle c’est a cause du primaire car il a une cuisson particulière (environ 170° pendant 3min, contre 190° pendant 20min pour la finition).
    Honnêtement, le primaire ne sert a rien sur un cadre de vélo, généralement on met des primaires sur les pièeces exposées a la pluie car ils sont antirouille, mais sur un vélo, je met seulement la finition.
    Et puis, c’est sur qu’en liquide, tu peux jouer sur les teintes, la profondeur de la peinture, les effets. Avec les RAL standards c’est impossible …



  • @Zhemax:

    Tu as raison, dans la majeur partie des cas ou la peinture se décolle c’est a cause du primaire car il a une cuisson particulière (environ 170° pendant 3min, contre 190° pendant 20min pour la finition).
    Honnêtement, le primaire ne sert a rien sur un cadre de vélo, généralement on met des primaires sur les pièeces exposées a la pluie car ils sont antirouille, mais sur un vélo, je met seulement la finition.
    Et puis, c’est sur qu’en liquide, tu peux jouer sur les teintes, la profondeur de la peinture, les effets. Avec les RAL standards c’est impossible …

    Salut,
    Je ne suis pas spécialiste en peinture mais il me semble que la plus part des peintures sont perméables à l’eau et à l’air. Une corrosion de surface peut donc avoir lieu s’il n’y a pas de traitement de surface (primaire anti corrosioń, zingage,…). Maintenant, les produits peintures évoluent rapidement et ce que tu fais est sûrement suffisant. À plus.



  • et pour comparer, je viens d’aller chercher le cadre et la fourche pour ma douce, celui qui est décrit dans le post “acier”. C’est une peinture polyurethane cuite, faite par Notar à Rive-de-Gier.
    Les Plus : la couleur (à volonté, bien plus riche que les RAL) et le tendu de la peinture
    Les moins : le prix (encore plus cher que Pavi), les coulures (une petite pas vraiment visible, mais quand même), et surtout l’épaisseur de la peinture par endroits, qui gomme les détails, ce qui fait râler quand on a passé beaucoup de temps pour faire des shorelines nickel.

    DSC_0118-001.JPGDSC_0119-001.JPGDSC_0122-001.JPGDSC_0123-001.JPGDSC_0124-001.JPGDSC_0125-001.JPG

    Curieusement (enfin, pour moi qui ne connait rien aux techniques de peinture), j’ai été bluffé par la qualité du boulot fait par Pavi (les détails sont super bien rendus, et c’est d’ailleurs presque gênant car si l’état de surface d’origine n’est pas parfait, ca ressort), et assez déçu par la peinture liquide de Notar (du moins sur ce coup là).

    Donc au bilan, pour le prochain cadre je retournerai chez Pavi, en prenant soin cette fois de lui donner quelque chose de très bien fini, et si je dois boucher quelques spots dans un fillet, je le ferai avec un mastic qui tient bien à la chaleur. Et pour un cadre à raccords pour lequel il est agréable de voir les détails de finition au niveau des shorelines, la poudre de Pavi semble super fine, ce qui est vraiment un gros point positif.
    Pour le prix, j’ai bien l’impression qu’on se tient dans un rapport de 1 à 4, pour des qualités assez variables.

    Personnellement, ce que je suis prêt à payer pour une peinture de qualité pour un cadre + fourche (c’est à dire fine et résistante):
    100 à 150 € en monocouleur (en fonction du nuancier proposé)
    150 à 250 € pour du multi couleurs (avec un grand choix de couleurs)

    Sinon, il y a les vernis colorés qui semblent donner de beaux résultats (c’est ce que fait Victoire Cycles), mais je ne sais pas qui maitrise cela dans la région Rhone Alpes.

    Pour info, allez donc voir ce site, il y a des trucs assez balaise :
    http://www.abdecometal.com/index.php?entry=183&lang=0&mmond=0



  • Ahoui il est épais ce bleu ❗
    ça fait penser a un glaçage de dragée



  • ça fait penser a un glaçage de dragée

    😄 Absolument !



  • Pour les épaisseurs de peinture, il faut noter quand même que la poudre a un pouvoir couvrant très variable selon les teintes. Tous les peintres que j’ai consultés me disent que les orange et jaune couvrent très mal par exemple et qu’ils sont obligés d’en mettre plus. Et c’est vrai dans dans ces teintes on voit vite “à travers” les arrêtes vives. Et puis suivant les teintes il y a parfois de mauvaises surprises. Mon peintre a un carton de 4006 qui fait la peau d’orange. Et ça il n’y peut rien. Je lui ai fait reprendre des cadres et avec toutes les précautions ils sont sortis pareil. Dommage, il était sympa ce 4006…

    Perso, je fais faire ma peinture chez Spica à Pierrelatte (26). Impossible de trouver plus proche de l’atelier. C’est une boîte industrielle plus habituée à passer du gros que de faire dans la finesse avec les vélos. Mais à force on a pas mal progressé et les défauts deviennent rares et ils n’hésitent pas à les reprendre. Avec mes multiples passages, les vélos ils commencent à connaitre.

    A une époque j’avais vraiment beaucoup de défauts et j’y allais la peur au ventre de rajouter du délai au client si le cadre était hors clous. On a posé les choses ensemble. A 35€ pour un cadre en couleur unique ils bouffaient leur culotte et avaient également tendance à les laisser dans un coin. On a décidé de monter à 40€ (HT) ce qui reste vraiment pas cher et que j’essaie de grouper les couleurs. Maintenant je leur amène les cadres par lots avec en général au moins 2 cadres de même couleur mais récemment je suis monté jusqu’à 6. Comme ça tout le monde est gagnant.

    Pour eux c’est moins de manips comme purge de pistolet, changement de teinte, déplacement du cadre à la main pour le mettre sur un chassis avec des pièces d’une autre teinte. Les cadres occupent un châssis entier non mélangé avec d’autres : moins de risques de défaut en le portant à la main ou en prenant une couleur voisine. Comme ils ont des lots importants, ils ne les laissent pas à attendre au fond de l’atelier. Ils les passent plus rapidement. Comme ils savent que j’ai fait des efforts, je suis plus à l’aise pour leur demander un coup de speed ou de passer exceptionnellement une fourche toute seule… Donc au final je m’y retrouve avec des vélos mieux peints et plus vite. Mes clients ont leur vélo plus rapidement et comme ils sont rarement figés sur une couleur on arrive toujours à s’arranger avec les couleurs qui passent dans le moment.

    Sinon pour les autocollants je les fais découper par Fernand Pitalua (https://fr-fr.facebook.com/fernandpitaluadecorationvisuelle/). C’est un pote d’un copain client. Il me fait un boulot de très bonne qualité avec du vinyle très fin. Il a retravaillé mes fichiers pour les affiner et les re-vectoriser afin que la découpe soit plus précise. Comme pour Spica, j’évite de lui demander un sticker en une teinte (sauf évidemment si je veux une couleur basique) et je travaille avec lui par planche de 12 autocollants soit 6 jeux.

    Peinture ou stickers, pour moi ce qui est important c’est que tout le monde s’y retrouve. Chasser le prix est une chose, construire une relation de confiance et de partenariat, même flou et non contractualisé mais où chacun sent qu’il occupe une place importante dans le projet est bien plus intéressant. Un sous-traitant qui sait que tu t’adaptes à ses contraintes est nettement plus enclin à travailler bien et à te dépanner si besoin que si tu lui demandes toujours des trucs qui le font chier ou sur lesquels il ne gagne rien.



  • 40e la peinture ca fait réver!!! 😮



  • A priori Notar a du mal avec les peintures…
    Un ami lui a fait peindre un cadre, 2 fois la teinte n’était pas bonne, bon ok il lui a amené un exemple sans le code ral donc il devait créer la teinte mais bon.

    Pour Victoire, le vernis est original, mais sur le cadre que j’ai il y a une sur épaisseur, ça se voit a la lumière et je trouve que c’est vraiment limite pour une marque qui pratique des prix haut de gamme.
    D’ailleurs ils arrêtent le vernis et passent aux couleurs, souvent unies, je ne sais pas pk.

    J’ai déjà réalisé plusieurs peinture unie moi même et j’ai bien envie de progresser là dessus car quand on voit certaines réalisations (souvent Us) c’est vraiment un plus pour le vélo.


  • modérateur

    je pense que ce n’est pas un truc a prendre à la légère…
    Pour la petite histoire, mon père bossait dans une entreprise de fournitures pour carrosseries, entre autre la peinture.
    Donc mes cadres ont été peint pour pas trop cher avec les RAL que je voulais. Sauf qu’il y avait qu’une couche d’apprêt puis la couche de peinture. (le domaine de la carrosserie ce sont souvent des bourrins …). Résultat sur le premier cadre, la peinture s’effrite assez facilement. Sur le second, la peinture est très mole, elle marque presque en serrant le cadre à la main.
    Du moment ou je fais un cadre potable (j’espère le prochain), je préfère mettre 50€ dans une peinture qui tient la route plutôt que d’avoir un truc de surface qui au final rend tout l’ensemble moche alors que je me suis saigné pour faire un cadre correct…

    Pour le faire soit même c’est quand même un budget. Obtenir la teinte, compresseur, pistolet, une pièce dédiée à cela et surtout un endroit pour le sechage car sinon vous arrivez le lendemain avec une tonne de poussière collée sur la peinture, vous êtes heureux…



  • Il y a des peintures qui s’appliquent sans aprét, sans vernis etc, il y a plein de possibilités.
    Par contre une peinture molle c’est un problème de proportion dans le mélange a priori.

    Un pistolet ça ne coûte pas une fortune, par contre oui il faut le compresseur, perso j’ai le matériel que j’avais acheté pour refaire une voiture.

    Au hasard d’un voyage a vélo je me suis retrouvé dans la boutique de ce mec qui propose des paintjob perso :
    http://kanebikes.com/mastergallery/nggallery/gallery-jack-kane-custom-design-paint-jobs-and-bicycles/profile-shots-of-each-bike

    Alors les goûts et les couleurs… mais en tout cas il font ça au pistolet, ils ont une “imprimante” a stickers pour faire les pochoirs et ils utilisent de la peinture Dupont sans durcisseur.

    Si j’ai l’occasion de m’y mettre plus sérieusement je vous montrerai mes progressions 🙂


  • modérateur

    bien volontiers pour le détail de tes progrès.
    J’avais souvent des problèmes quand j utilisais des pochoirs. Soit en papier et dans ce cas le papier ne résistait pas à l’air de la bombe/pistolet et des particules passaient dessous. soit le scotch qui me foirait l’état de surface (sans doute car je n’attendais pas assez pour le sechage)



  • Par chez moi (= en Belgique) il y a un mec qui fait de la peinture de vélo http://www.plusquunvelo.be/peinture

    Vu que c’est un atelier vélo

    Quelques exemples

    (en partant de ça

    Y a aussi ça

    Faut aimer, mais y a du boulot quand même

    Je vais certainement y passer pour mon route en carbone (le blanc de chez specialized a très mal vieillit, c’est bien jaune)

    Et en plus il vend des vélo en bambo

    Je vais un topic séparé si besoin


Log in to reply